Combien gagnent les auteurs ?

Combien gagnent les auteurs ?

Combien gagnent les auteurs ?

C’est une question que beaucoup se posent : combien gagnent les auteurs ?

Si JK Rowlings (Harry Potter) figure en tête des auteurs les mieux rémunérés avec 92 millions de dollars pour l’année 2019, c’est loin d’être le cas pour la majorité des auteurs !

La grande majorité des auteurs perçoivent des revenus plutôt faibles, et beaucoup doivent exercer une autre activité (98%), autrement dit, ils ne vivent pas de leur plume.

Combien gagne un auteur édité ?

Lorsqu’un auteur est édité, il perçoit entre 6 et 12% du prix hors taxe du livre vendu, et la majorité sont en dessous de 10% si l’on en croit le baromètre des Relations auteurs/éditeurs de la Scam et SGDL publié en mars 2018.

Il y a environ 101 000 auteurs en France, 90% perçoivent un revenu inférieur à 8000 € par an !

Les 10% restants sont les auteurs de best-sellers…

L’argent n’est donc pas la motivation des écrivains, le moteur c’est l’envie ou plutôt le besoin d’écrire.

Le métier d’écrivain n’est pas facile, il exige passion et ténacité.

L’auteur ou écrivain est avant tout un amoureux des mots qu’il aime manipuler, assembler, manier. Les mots sont sa matière première.

L’écrivain aime la langue française et joue avec elle jusqu’à trouver la phrase, l’émotion qui lui conviennent. L’écrivain est avant tout un lecteur, un curieux, quelqu’un que les mots ravissent, que les mots amusent, que les mots troublent et animent.

A vos plumes !

Combien gagnent les auteurs ?

« Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit.« 

Marguerite Duras

Découvre les auteurs Plume Libre

Qu’est-ce-que le métier d’éditeur ?

Le métier de l'éditeur

Qu’est-ce-que le métier d’éditeur ?

Qu’est-ce-que le métier d’éditeur ? Le premier rôle de l’éditeur est de repérer les talents, de sélectionner, en fonction de sa ligne éditoriale, les textes qu’il va publier. Cette sélection peut passer par un comité de lecture.

Auteur et éditeur sont partenaires tout au long de la vie du livre.

Ensuite l’éditeur « fabrique » le livre. Il se charge de :

  • Corriger les fautes,
  • Eventuellement de demander à l’auteur de réécrire certains passages, d’ajouter ou d’enlever du texte,
  • Conçoit et réalise la couverture du livre,
  • Rédige la quatrième de couverture : c’est ce texte qui donnera (ou pas) envie de lire le livre.

A la fin de cette étape, le livre est un « produit » fini.

L’éditeur se charge ensuite de la distribution du livre et de sa promotion. Il se charge de distribuer le livres dans les librairies et sur les plateformes. L’éditeur assure aussi la promotion du livre à travers des campagnes de communication, sur les réseaux sociaux, dans les salons du livre, par des séances de dédicace…

Lire la suite