Jean-Marc Godebert

Jean Marc Godebert, auteur de "Ni fleurs, ni couronnes"

” 1 partout ! “

Qui est Jean-Marc Godebert ?

Je suis né le 03/09/1966 à Paris.

Après des études traditionnelles, je suis embauché comme commercial chez le leader de l’agencement de stand et d’exposition. A 24 ans je crée une agence d’événementielle et de stand. Plus tard, à 28 ans, je monte une entreprise de communication visuelle et saisis l’avènement de l’impression numérique grand format.

Passionné de rugby depuis toujours, j’ai commencé à pratiquer dès 5 ans chez les mini-poussins. J’ai joué tant que mon corps me l’a autorisé, au sein de différents clubs dont le Racing Club de France majoritairement. C’est durant ces 10 années au RCF et celles de mon dernier club, qu’au travers de joutes rugueuses mémorables s’est fédéré mon groupe de vieux amis qui furent mes premiers soutiens lors de mon combat contre le crabe.

L’heure de la retraite sportive arrivée, je me retrouve plus disponible,  je décide alors d’arrêter les CDD auprès de la gent féminine, pour m’investir en CDI. A ce jour, l’heureuse élue n’a toujours pas démissionné. De cette union sont nés nos deux beaux garçons.   

Ni Fleurs, ni Couronnes

Ce récit de Jean Marc Godebert est le récit d’un homme comme tant d’autres, d’un malade du cancer comme beaucoup d’autres.

Ainsi, dans ce livre, je relate mon histoire, initialement écrite pour mes proches, mes enfants, afin de me souvenir.

Dès l’annonce de la maladie, les premiers pas dans ce nouveau monde, aux questions sans réponse, sont anxiogènes et émotionnellement difficiles.

C’est pourquoi, fort de mon expérience de cancéreux, je souhaite la partager afin que le malade et son entourage aient par mon histoire des réponses à leurs questions.

Je ne suis ni médecin, ni donneur de leçons. je relate simplement mon histoire et la manière avec laquelle j’ai choisi d’aborder cette lourde épreuve.

Je ne souhaitais ni misérabilisme, ni compassion excessive. Alors, j’ai opté pour le rire, afin de dédramatiser la situation. Ma famille à joué le jeu. Nous avons ri ensemble de différentes situations et le poids émotionnel de cette épreuve était plus léger. Je ne regrette pas ce choix.

Aujourd’hui en rémission, je veux apporter à tous les néo-malades, les malades et leur entourage, de l’espoir, de la joie de vivre, par mon récit. 

Retour à la liste des auteurs