Sylvie et Marie PRAT invitées de France Bleu Gascogne

Sylvie et Marie Prat, invitées de France Bleu Gascogne, dans l’émission “Bravo les femmes”

Sylvie et Marie Prat sur France Bleu Gascogne pour parler lecture, écriture, édition.

L’article complet est à lire ici :

https://www.francebleu.fr/culture/livres/marie-et-sylvie-prat-fondatrice-de-la-maison-d-edition-plume-libre-a-linxe-invitees-de-bravo-les-1608300990

Pour écouter le podcast :

Les fondatrices des Editions Plume Libre

Combien gagnent les auteurs ?

Combien gagnent les auteurs ?

Combien gagnent les auteurs ?

C’est une question que beaucoup se posent : combien gagnent les auteurs ?

Si JK Rowlings (Harry Potter) figure en tête des auteurs les mieux rémunérés avec 92 millions de dollars pour l’année 2019, c’est loin d’être le cas pour la majorité des auteurs !

La grande majorité des auteurs perçoivent des revenus plutôt faibles, et beaucoup doivent exercer une autre activité (98%), autrement dit, ils ne vivent pas de leur plume.

Combien gagne un auteur édité ?

Lorsqu’un auteur est édité, il perçoit entre 6 et 12% du prix hors taxe du livre vendu, et la majorité sont en dessous de 10% si l’on en croit le baromètre des Relations auteurs/éditeurs de la Scam et SGDL publié en mars 2018.

Il y a environ 101 000 auteurs en France, 90% perçoivent un revenu inférieur à 8000 € par an !

Les 10% restants sont les auteurs de best-sellers…

L’argent n’est donc pas la motivation des écrivains, le moteur c’est l’envie ou plutôt le besoin d’écrire.

Le métier d’écrivain n’est pas facile, il exige passion et ténacité.

L’auteur ou écrivain est avant tout un amoureux des mots qu’il aime manipuler, assembler, manier. Les mots sont sa matière première.

L’écrivain aime la langue française et joue avec elle jusqu’à trouver la phrase, l’émotion qui lui conviennent. L’écrivain est avant tout un lecteur, un curieux, quelqu’un que les mots ravissent, que les mots amusent, que les mots troublent et animent.

A vos plumes !

Combien gagnent les auteurs ?

Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit.

Marguerite Duras

Découvre les auteurs Plume Libre

De l’absolue nécessité de l’Histoire

De l'absolue nécessité de l'histoire

De la nécessité de l’Histoire

De l’absolue nécessité de l’Hsitoire

« HISTOIRE » vient du mot grec « HISTORIA » qui signifie « ENQUÊTE ».

D’après son étymologie, l’Histoire consiste donc en une enquête, une narration, sur les faits passés de l’humanité, d’un lieu, d’une époque, d’une société…etc.

« Historia » est le titre du premier livre de l’histoire européenne écrite au Vème siècle par le Grec Hérodote, que l’on considère comme le père de la science historique.

Les siècles s’enchainent depuis lors, sans que cette science puisse éclore dans toute sa splendeur. Pourquoi ?

Dès le Xième siècle, les poèmes et les chansons de Geste racontent les aventures des chevaliers, l’idéal de la société médiévale, retraçant la fidélité des engagements du vassal à son suzerain, mettant surtout en exergue ses prouesses guerrières au service de la foi. Mais tous ces récits sont revus et corrigés par la légende et le merveilleux.

En France, le terme « Histoire » apparaît seulement au XIVème siècle.

Il faut attendre Bossuet, au XVIIème siècle :

« De ces particularités [sur le monde] elle [l’âme] compose l’histoire de la nature, dont les faits sont toutes les choses qui frappent nos sens. » (Conn. III, 8 de Bossuet).

Dans le « Discours sur l’Histoire universelle », ouvrage écrit en 1681, dédié à son élève le Dauphin de France, fils de Louis XIV, Bossuet explique la suite de la religion et les changements des empires, depuis le commencement du monde jusqu’au règne de Charlemagne.

Mais c’est encore au siècle suivant qu’apparaît celui que l’on nomme le « père de l’Histoire de France » : Jules Michelet (1798 – 1874).

Homme du peuple, Jules Michelet s’investit dans sa mission de l’éclairer, de doter la République naissante d’une Histoire nationale.

Dire haut et fort la vérité factuelle du Monde est-elle la plus périlleuse des missions confiées à l’Humanité ?

Pourtant sans son Histoire l’Homme n’est rien.

Le néant de la Connaissance n’engendre que noirceur.

L’Historien est là, il vient éclairer le cœur et élever l’âme du Monde.

« Viennent ensuite les historiens qui considèrent que leur premier devoir, c’est de détruire les légendes, et de rétablir la vérité. Il est certain que, sans eux, l’histoire des peuples ne serait qu’un vaste poème, où les faits agrandis et dramatisés par l’imagination des foules, grandement embellis ou inventés par les flatteurs des rois, brilleraient, couleur d’or et de sang, dans une lumineuse brume. » (Marcel PAGNOL, Le Secret du Masque de Fer, 1968)

D’où l’absolue nécessité de l’Histoire

Nécessité de l'Histoire

Retrouvez tous nos livres

Suivez Les éditions Plume Libre sur Facebook