Equation chinoise, de Jean Luc Buchalet

Equation chinoise, de Jean-Luc Buchalet

Une très belle critique de Equation chinoise, de Jean-Luc Buchalet :

Avec cette nouvelle parution, Jean-Luc Buchalet lève le voile pour le plus grand plaisir de ses fidèles lecteurs, sur une autre facette de ses talents d’auteur, en publiant son premier roman.

Reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs connaisseurs de la culture asiatique et chinoise, il enrichit ainsi la palette d’expertise de ses publications centrées sur l’économie et la géopolitique, constitutives d’une œuvre déjà remarquablement riche et dense.

Cette fiction qui met en scène, par son imagination pétillante, des personnages sur son terrain favori, rejoint à l’évidence et sous bien des aspects, l’actualité du contexte angoissant des tensions internationales et de l’ordre mondial en reconfiguration

Au fil des pages, l’auteur nous entraine dans les conflits qui ont marqué l’histoire contemporaine en suivant l’épopée vietnamienne d’un militaire des forces spéciales françaises, en mission près des Hmong sur les hauts plateaux de la chaine annamite, en vue d’une reconquête coloniale fraçaises jusqu’à la chute de Diên Biên Phu.

Mais en filigrane, se dessinait déjà l’influence prégnante de la Chine.

Le passé éclaire toujours le présent. « Équation chinoise » accélérait sa marche dans l’histoire :

 …la Chine a façonné la région à son image et poursuit avec ses nouvelles routes de la soie. Xi Jinping, le nouvel empereur vise le leadership mondial…En se substituant aux États-Unis et en défiant l’ordre mondial et l’universalisme de manière répressive… 

Ainsi vont se succéder tout au long de cette saga historico-philosophique, des personnages attachants, inoubliables dans leurs aventures, dont l’auteur dépeint par touches très fines et sensibles les états d’âme, aux côtés d’autres…moins fréquentables cyniques ou pervers.

Dans ce ciselé sociologique, transparait sa connaissance intime de ce pays, sa proximité affective en lien avec Xiuli Shen son épouse, artiste peintre de haute renommé, et sa belle-famille qui vit à Shangaï : Toutes les strates de cette société imbriquée et complexe, « …du simple mingong, aux militaires, en passant par les responsables du PCC, aux chefs d’entreprise, médecins, étudiants, minorité religieuses et médias… » Cet éclairage est porté par les rebondissements de l’intrigue, qui, telle les meilleures séries télévisuelles du genre, tient en éveil le lecteur à travers son scénario, de page en page jusqu’à la dernière, pour un dénouement pour le moins inattendu.

Jean-Luc Buchalet

Le marché du livre en France

Le marché du Livre en France

Le marché du livre en France

Combien de livres sont publiés chaque année ?

Comment se porte le marché du livre en France ? La filière livre qui inclut les activités d’édition, de diffusion, de distribution, de commerce de détail et de bibliothèque emploie en France plus de 80 000 personnes. En y ajoutant les plus de 100 000 auteurs répertoriés, on peut dire qu’un nombre conséquent de personnes travaillent « dans le livre ».

Une multitude de livres sont publiés chaque année. Nous sommes dans une industrie de la nouveauté où les rares succès commerciaux vont équilibrer les livres à tirages moindre. Plus il y a de livres produits, plus il y a de chance de produire un succès commercial, et par conséquent plus la durée de vie d’un livre se réduit…

En 2018 par exemple, près de 68 000 nouveautés sont sorties. Au total, il y a 783 000 références disponibles en version papier, beaucoup moins en ebook (280 000 environ).

Le lecteur a donc le choix, certainement trop de choix.

Quel est le tirage moyen ?

Ce qui va de pair avec le nombre de livres produits, c’est le tirage moyen qui baisse d’année en année ! (un peu moins de 5000 exemplaires pour 2017). Ce tirage moyen qui s’affaiblit d’année en année cache malgré tout d’énormes disparités. Les ventes se concentrent en effet sur une petite minorité de titres. Le secteur de l’édition réalise par exemple 20% de son chiffre d’affaires sur les 1000 titres les plus vendus.

La part belle est faite à la littérature générale (romans, nouvelle, poésie, théâtre…) qui conserve la première place avec environ 25% des exemplaires produits et vendus. D’autres secteurs tirent leur épingle du jeu, notamment les livres Jeunesse et la bande dessinée dont la part augmente d’année en année. Le secteur de l’édition scolaire occupe lui aussi une part importante du marché de l’édition (14%).

Pour résumer :

Pour résumer, il y a de plus en plus de livres, les succès commerciaux sont très rares étant donné le nombre de titres publiés chaque année. Le lecteur a de plus en plus de choix, en format papier et ebook mais pour les auteurs et pour les petits éditeurs c’est une autre histoire (à suivre sur ce blog).


Retrouvez tous les livres Plume Libre ici

Le détail de nos collections

Quelques verbes anciens à réutiliser ?

Quelques verbes anciens à réutiliser

Quelques verbes anciens à réutiliser ?

On se dit parfois qu’on ne trouve pas le mot qu’on cherche ? Prenons la peine de fouiller dans nos dictionnaires, ils y sont et ne demandent qu’à être utilisés.

Adoniser

Le mot vient du héros mythologique Adonis et signifie embellir, habiller avec style et recherche.

Blézimarder

Si l’on vous dit par hasard « Arrête de blézimarder » cela signifie « Arrête de me couper la parole ». Quelqu’un qui blézimarde empêche le dialogue, coupe la parole, ce terme est issu du monde du théâtre.

Lire la suite