Ni fleurs, ni couronnes

17.50

Préface du Docteur Valérie Gounant

Ce livre est le récit d’un homme comme tant d’autres, d’un malade du cancer comme beaucoup d’autres.

Je relate mon histoire, initialement écrite pour mes proches, mes enfants, afin de me souvenir.

Dès l’annonce de la maladie, les premiers pas dans ce nouveau monde, aux questions sans réponse, sont anxiogènes et émotionnellement difficiles.

C’est pourquoi, fort de mon expérience de cancéreux, je souhaite la partager afin que le malade ou son entourage aient par mon histoire des réponses à leurs questions.

Je ne suis ni médecin, ni donneur de leçons, je relate simplement mon histoire et la manière dont j’ai choisi d’aborder, cette lourde épreuve.

Je ne souhaitais ni misérabilisme, ni compassion excessive. J’ai opté pour le rire, afin de dédramatiser la situation. Ma famille à joué le jeu, nous avons ri ensemble de différentes situations et le poids émotionnel de cette épreuve était plus léger. Je ne regrette pas ce choix.

Aujourd’hui en rémission, je veux apporter à tous les néo-malades, les malades et leur entourage, de l’espoir, de la joie de vivre, par mon récit.

UGS : VEC_1_JMG Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

NI FLEURS, NI COURONNES

Le récit de Jean Marc Godebert : Ni fleurs, ni couronnes

Ni fleurs, ni couronnes : “Le cancer est une épreuve. Pour moi, ce sera une épreuve écrite.”

Ce livre est le récit d’un homme comme tant d’autres, d’un malade du cancer comme beaucoup d’autres.

Je relate mon histoire, initialement écrite pour mes proches, mes enfants, afin de me souvenir.

Dès l’annonce de la maladie, les premiers pas dans ce nouveau monde, aux questions sans réponse, sont anxiogènes et émotionnellement difficiles.

C’est pourquoi, fort de mon expérience de cancéreux, je souhaite la partager afin que le malade ou son entourage aient par mon histoire des réponses à leurs questions.

Je ne suis ni médecin, ni donneur de leçons, je relate simplement mon histoire et la manière dont j’ai choisi d’aborder, cette lourde épreuve.

Je ne souhaitais ni misérabilisme, ni compassion excessive. J’ai opté pour le rire, afin de dédramatiser la situation. Ma famille à joué le jeu, nous avons ri ensemble de différentes situations et le poids émotionnel de cette épreuve était plus léger. Je ne regrette pas ce choix.

Aujourd’hui en rémission, je veux apporter à tous les néo-malades, les malades et leur entourage, de l’espoir, de la joie de vivre, par mon récit.

Jean-Marc-Godebert

 

A propos du réseau MRCP

Un extrait de “Ni fleurs, ni couronnes” ?

Un gars comme tous les autres, une vie comme beaucoup d’autres, un jour pas comme les autres.

Ce jour où ta vie défile. Ce jour où toutes les images que tu as mémorisées de ta vie passent les unes après les autres à une vitesse folle.

Ton cerveau s’emballe à te projeter le film de ta vie, à en avoir des sensations indescriptibles, inqualifiables.

C’est la première étape violente de ta nouvelle vie.

Je suis le nouveau-né d’une nouvelle existence.

Je viens d’être projeté dans un nouveau monde.

La sensation que je ressens est étrange, indolore mais douloureuse.

Je ne sais rien de mon futur, mais j‘en ai peur.

Voilà, en ce vendredi 13, j’ai officiellement le cancer.

 

Informations complémentaires

Format

Numérique (epub), Papier, Papier et numérique

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Ni fleurs, ni couronnes”